Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) SA

Doudou Ka aux commandes

Après avoir abattu un travail remarquable à la tête de la Société anonyme Aéroport International Blaise Diagne (AIBD SA), Abdoulaye Mbodji cède son fauteuil à un jeune  ingénieur de 46 ans, Doudou Ka. Ce dernier a désormais la lourde tâche de maintenir l’élan du  nouvel  aéroport,  afin de le positionner comme un hub aérien dans les années à venir.

Doudou Ka est le nouveau Directeur  général de  l’AIBD SA. Cette nomination est intervenue le mercredi 04 novembre 2020, à l’issue du premier Conseil des ministres, post remaniement. Ingénieur civil  des ponts et chaussée, Doudou Ka fait parti des rédacteurs du programme ‘’Yoonu Yokouté’’ que le candidat Macky Sall a présenté aux Sénégalais, à l’occasion de la campagne électorale, pour la présidentielle de 2012. C’est un militant de la première heure, qui  a rejoint Macky Sall en 2009.   Il pouvait  valablement prétendre à un poste ministériel, en dépit du fait que dans son fief de Ziguinchor,  règne désormais en maître Ousmane Sonko, le président du parti politique Pastef.

Doudou Ka a reçu une bonne formation académique en France et  le natif de Ziguinchor a aussi connu une riche carrière professionnelle. Au Sénégal, il a travaillé à la Sonatel,  puis à l’Apix avant d’intégrer la  COMANAV, la société qui a redémarré la liaison maritime Dakar- Ziguinchor. Après cette expérience et des difficultés avec la justice, Doudou Ka avait quitté le Sénégal pour la France.  C’est en 2013 qu’il revient au-devant de la scène avec sa nomination au poste d’Administrateur du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP). Un instrument essentiel pour garantir l’accès au financement des entreprises. Etant un instrument qui se trouve dans un ensemble composé de structures d’appui technique et financier, le FONGIP sous la direction de ce banquier d’affaires a tenté tant bien que mal,  avec les moyens du bord de jouer sa partition dans le secteur du financement de l’économie. Doudou Ka aura malgré tout fait évoluer le FONGIP. Il l’a positionné comme un élément indispensable dans le dispositif facilitant l’accès au financement des entreprises. Il était même très avancé dans le processus de mutation du FONGIP.  Désormais, il devra montrer ses talents ailleurs, à la direction générale de l’AIBD. Il est remplacé à ce poste stratégique par Thérèse Faye, l’ex Directrice générale de la case des tous petits. Les plus hautes autorités ont choisi pour gérer le FONGIP une sociologue. Le temps nous dira si ces dernières donnent toujours la même importance au Fonds de Garantie des investissements prioritaires.

Aliou Kane Ndiaye